Françoise : d’abord « une aventure humaine »

Avec Françoise Galeyrand, habitante d’Ornaisons, enseignante à la retraite et membre du conseil de gestion de Soléocc.

Françoise Galeyrand, enseignante à la retraite, citoyenne d’Ornaisons engagée dans la transition écologique

Qu’est-ce qui a motivé ton engagement dans le projet Soléocc ?

Avec l’âge, je suis de plus en plus sensible aux questions environnementales : j’ai par exemple une attitude plus raisonnable dans ma consommation… Et quand j’ai rencontré les personnes déjà engagées dans ce projet, j’ai bien entendu que des actions sont possibles au-delà de notre « petite » démarche individuelle ; entrer dans un tel collectif amène une belle dynamique. Je trouve d’ailleurs l’équipe de Soléocc très chouette.

Quel rôle imagines-tu pour Soléocc à l’avenir ?

Pour moi, Soléocc, c’est en premier lieu une aventure humaine. On passe de l’idée à la réalisation, avec des gens qui sont toujours là malgré les difficultés rencontrées en cours de route… C’est même quelque chose d’étonnant. Donc ça s’inscrit dans la durée et je sens que c’est solide. Maintenant, j’espère que ce projet va fédérer beaucoup de personnes : cela nous responsabilise sur les questions d’énergie et d’environnement… Avec Soléocc, nous ne sommes plus dans notre coin à subir : nous devenons acteurs.